Vaut-il mieux convertir une formation en présentiel en module e-learning
ou tout refaire ?

Imaginons que votre patron vous demande de convertir une session de formation de deux heures, qui a été menée par un formateur, en module e-learning. Et comme la conception pédagogique a déjà été faite, il pense qu’il vous suffit de récupérer les fichiers PowerPoint, de les importer dans l’outil auteur et de les transformer rapidement en module e-learning. C’est simple, n’est-ce pas ?

Si seulement c’était le cas ! Mais que la formation existe déjà ou pas, les concepteurs e-learning  doivent suivre à peu près le même processus pour n’importe quel projet de formation. La seule différence est que, lorsque vous travaillez à partir d’une formation existante, certaines analyses préalables peuvent avoir été faites en amont et certains éléments de conception pédagogique peuvent être disponibles – ou non.

Mais avant de voir en détail les étapes lorsqu’on travaille à partir d’une formation existante, regardons rapidement pourquoi les entreprises peuvent vouloir convertir des formations en présentiel en modules e-learning.

Pourquoi transformer une formation en présentiel en module e-learning ?

Les entreprises ont de nombreuses raisons de transformer leurs formations en classe en modules e-learning, notamment :

  • C’est efficace : on développe le module une fois et on peut l’utiliser autant de fois que l’on veut.
  • C’est accessible : les apprenants peuvent accéder à la formation à tout moment, où qu’ils se trouvent sur la planète.
  • C’est économique : le e-learning supprime les frais de déplacement, les frais d’instructeur, etc.
  • C’est respectueux de l’environnement : pas de papier ni de voyage.

Un autre facteur important à prendre en compte est ce que l’on appelle le « taux de compression ». Une heure de formation en classe correspond à environ 30 minutes, une fois convertie en module e-learning : un ratio de 2 pour 1 ! Ainsi, plutôt que de demander aux employés de prendre deux heures sur leur travail pour suivre un cours en classe, il vaut mieux leur demander de prendre une heure pour suivre le même contenu en ligne. Un autre point positif pour le e-learning !

Utiliser ADDIE, comme d’habitude

Maintenant que nous avons vu qu’il était efficace de transformer les formation en classe en modules e-learning, se pose maintenant la question tactique : comment faire ? Voici un conseil : suivez le modèle ADDIE qui a fait ses preuves pour créer des modules e-learning à partir de rien. (Si vous ne connaissez pas le modèle ADDIE, consultez cet article : Une introduction au modèle ADDIE pour les concepteurs pédagogiques). En fin de compte, lorsque vous convertissez une formation existante, vous devez toujours passer par les mêmes phases que lorsque vous créez normalement un module e-learning. La principale différence réside dans la phase d’analyse initiale.

Quelles sont les différences ?

La principale différence se trouve donc dans la première étape du processus ADDIE, l’analyse. Pourquoi ? Parce que la plupart des analyses devraient déjà dû être effectuées lors de l’élaboration du cours en présentiel. La phase d’analyse devrait donc prendre beaucoup moins de temps. Voici quelques éléments qui doivent avoir été faits pour le cours existant :

  • Analyse du public cible
  • Recherche et collecte du contenu
  • Définition des objectifs d’apprentissage
  • Découpage et organisation du contenu
  • Création d’activités et d’évaluations

En réalité, ce n’est pas parce que ces éléments auraient dû être faits qu’ils le sont forcément ! Parfois, ces étapes ne sont pas terminées ou mal faites, même lorsqu’on travaille à partir d’un cours existant et qu’on nous assure qu’il a été « conçu de manière pédagogique ».

Tout cela pour dire que la phase d’analyse peut ne pas être plus facile bien que vous créiez votre module à partir d’une formation existante. Cela dépend de la qualité du matériel de formation existant.

Travailler à partir d’une formation de mauvaise qualité

Si vous travaillez à partir d’un cours qui est loin d’être parfait, vous devrez peut-être revenir en arrière et refaire certaines des tâches énumérées ci-dessus, telles que la définition des objectifs d’apprentissage ou le découpage du contenu. Lorsque vous travaillez avec du matériel qui n’a pas été conçu de manière pédagogique, c’est comme si vous partiez de zéro pour organiser et analyser le contenu. La seule étape sur laquelle vous pourrez gagner du temps est la recherche et la collecte des contenus ; mais même dans ce cas, il est possible que vous constatiez des manques que vous comblerez en effectuant vous-même des recherches.

Travailler à partir d’une formation de bonne qualité

Si vous avez la chance de travailler à partir d’un cours vraiment bien conçu, la phase d’analyse peut être simple et rapide, car vous pourrez bénéficier de tout le travail déjà effectué. Cela dit, même avec du matériel pédagogique de bonne qualité, vous aurez probablement encore besoin de faire une analyse en amont.

Par exemple, l’analyse du public réalisée avant l’élaboration de la formation en classe n’a probablement pas permis de déterminer le type d’appareils que l’auditoire utilisait (ordinateurs ou tablettes ?) ni leur degré de confort par rapport à une formation web ou à la technologie en général. Ce sont des questions supplémentaires sur le public qui seront nécessaires au développeur du module e-learning.

De plus, même avec les meilleurs matériaux en main, vous devrez toujours penser en termes de conception pédagogique pour transformer le contenu en contenu e-learning. Par exemple, vous devrez convertir certaines activités faites en classe en activités e-learning, comme des glisser-déposer ou des activités de mise en paires, et transformer les évaluations en quiz e-learning.

En fin de compte, convertir une formation en présentiel en module e-learning est un processus simple qui suit le modèle ADDIE que vous utilisez probablement actuellement. Ce qui est le plus susceptible de changer, c’est la quantité de travail et d’analyses préalables que vous devez faire, et cela dépend en grande partie de l’état de votre matériel de formation existant. Si sa qualité est médiocre, ce sera comme partir de zéro et la formation existante ne sera finalement qu’une source parmi d’autres que vous utiliserez au moment de la recherche et de la collecte du contenu.

Shares
DEMOS & TESTS