Quels métiers métaverse existeront dans le futur ?

Le métavers représente un monde numérique totalement immersif, où les humains peuvent vivre, étudier et travailler. Actuellement, il est dans sa phase initiale. Quel genre d’emplois le métavers a-t-il créé ? Quels métiers métavers existeront dans le futur ?
Meta a récemment annoncé son souhait de recruter près de 10000 personnes en Europe pour développer le métavers, dans les cinq prochaines années. Aujourd’hui, le métavers n’en est qu’à ses débuts. Mais Mark Zuckerberg, PDG de Meta pense que dans une décennie, il “atteindra 1 milliard de personnes, générera des centaines de milliards dans le commerce numérique et fournira du travail aux créateurs et aux développeurs”.
Les programmeurs de réalités étendues, les modélisateurs d’environnements virtuels, les ingénieurs et animateurs de logiciels et d’infographie le façonneront progressivement jusqu’à ce qu’il devienne une partie quotidienne de nos vies. D’une certaine manière, le métavers touchera tous les secteurs dans les années à venir.
Voici une panoplie de métiers qui existent déjà ou qui ne sont pas encore créés. Petit tour à court et à moyen terme de ces perspectives professionnelles.
1. Des chercheurs du métaverse.
Un chercheur a pour mission de réaliser un plan d’étude sur un sujet en question. Les chercheurs du métavers collecteront, analyseront et étudieront toutes sortes de données issues du métavers afin de l’améliorer en continu. Ils doivent être capables d’élaborer les bases théoriques de la construction du métavers. Par ailleurs, ils devront mettre en œuvre les changements nécessaires à son optimisation.
2. Les éducateurs dans le métaverse.
Avec le métavers, le domaine de l’enseignement repousse les frontières comme jamais auparavant. Cette alternative de réalité virtuelle vous permet de découvrir et expérimenter des environnements qui seraient physiquement impossibles. Par conséquent, cela nécessitera des enseignants et des formateurs de tous les secteurs qui connaissent bien le métavers.
3. Des directeurs virtuels.
Les Chief Virtual Officers, ou CVO, seront des cadres ayant une expérience et une compréhension des réalités virtuelles. Leurs principales responsabilités seront de conseiller les entreprises sur la meilleure façon de présenter leur marque en réalité virtuelle.
Le rôle du CVO nécessitera une vaste expérience de direction et des compétences en leadership. Sans mentionner la bonne compréhension de la réalité virtuelle et de l’écosystème numérique dans son ensemble.
4. Les métiers de l’ingénierie.
Les profils d’ingénieur, dans leurs différentes spécialités, seront ceux qui donneront vie à Meta. De ce fait, au fil du temps de plus en plus d’ingénieurs en informatique, data, électronique, réalité augmentée, télécommunications, blockchain et réalité virtuelle auront l’opportunité de construire le monde virtuel représenté par Meta.
5. Des créateurs de matériel.
Bien que le métavers soit un cyberespace virtuel, il ne sera pas possible sans matériel et dispositifs spécialisés permettant une meilleure appréciation de ces expériences. D’ici 2030, il est possible que des progrès considérables aient déjà été réalisés dans ce domaine. Ce qui serait incroyable, c’est de créer un appareil qui nous permette d’apprécier le toucher ou l’odorat de manière simulée et d’obtenir un plus grand degré d’immersion. Mais il y a peut-être encore un long chemin à parcourir pour y parvenir.
Les ingénieurs matériels de métavers seront essentiels pour reproduire l’expérience du monde réel dans la réalité virtuelle. Notons que de nombreux appareils VR extrêmement performants sont en cours de création. Certains incluent des gants et des combinaisons à retour haptique VR.
6. Designer d’environnements dans le metaverse.
En soi ce métier existe déjà. Les mondes virtuels que nous parcourons déjà en 2D (ou en 3D plus rarement), doivent déjà être conçus par des spécialistes. Ces derniers se trouvent actuellement en majorité dans le secteur du jeu. La popularisation du metaverse rendra ces compétences essentielles pour un plus grand nombre de secteurs.
Le divertissement, la beauté et la mode, le retail, seront sans doute les secteurs qui expérimenteront en premier le metavers dans leur stratégie marketing. Ils devront disposer d’experts pour concrétiser leur vision du metavers. Dans un premier temps cela se fera sans doute en externalisant le travail, mais à terme les compétences devront être internalisées.
7. Costumer.
Le marché des accessoires pour avatars n’est pas un rêve. C’est déjà une réalité grâce aux NFT et depuis longtemps déjà les gamers sont habitués à acheter des objets et services virtuels.
S’habiller dans le metaverse pourrait toutefois requérir des compétences techniques particulières. Voilà pourquoi nous pensons que le métier de ” costumer” pourrait se développer afin de personnaliser l’apparence de votre avatar et de constituer sa garde-robe numérique.
8. Des experts en cybersécurité du métaverse.
Se protéger dans le cybermonde est encore un problème. En effet, avec le métavers, les hackers vont s’en donner à cœur joie. Pour protéger la réalité virtuelle des cyberattaques, des fuites de données et des cybervols, le métavers aura besoin du prochain niveau de cybersécurité.
Les experts en cybersécurité de métavers travailleront en temps réel pour protéger le système des attaques. Ils détecteront, évalueront et empêcheront les fraudes, les vols et les violations de données confidentielles.
Cette nouvelle profession impliquera de suivre des protocoles de sécurité et de créer de nouvelles applications et de nouveaux systèmes pour aider à garantir la sécurité du métavers. Devenir un expert en cybersécurité métavers nécessitera une certaine expérience en matière de cybersécurité et de programmation.
9. Juriste et avocat du metaverse.
Presque tous les aspects de la réalité physique sont reproduits dans toute leur complexité dans les métavers. Les actions illégales dans les métavers prennent de nouvelles formes et nécessitent donc de nouveaux experts et de nouvelles solutions.
10. Expert smart contract.
Les smart contracts sont au metaverse et à la blockchain ce que les contrats papier sont au monde réel. Mettre en place un smart contract requiert des connaissances juridiques et techniques spécifiques qui sont actuellement très rares sur le marché. Des avocats se positionnent déjà sur ce créneau naissant. Les entreprises auront toutefois besoin de spécialistes en interne car le « smart contract » deviendra, avec la blockchain, un composant essentiel des transactions et donc de la vie des entreprises.
11. Expert du marketing et des médias sociaux dans le metaverse.
La publicité est un secteur qui risque d’être bouleversé par le metaverse. Tout reste encore à explorer dans ce domaine, même si des placements de produits ont déjà été réalisés dans des univers virtuels comme les jeux vidéo. La mobilisation de tous les sens dans un univers virtuel conduira sans doute à de nouvelles expressions, encore inconnues, de la publicité.
Le métavers se présente comme une énorme opportunité pour les professionnels du marketing et les profils intéressés à travailler sur la réinvention des réseaux sociaux face à la réalité virtuelle.
Il existe des principes pour les stratégies et les tactiques que les spécialistes du marketing peuvent adopter pour ajouter de la valeur aux clients et engager les utilisateurs. Mais le métavers est toujours une nouvelle plateforme avec une immense place pour l’expérimentation.
12. Producteurs spécialisés
Les concerts virtuels peuvent être plus rentables que les concerts physiques. Le virtuel élimine les barrières comme le stationnement. Un exemple était le concert de Travis Scott dans le métavers Fortnite en avril 2020. Ce concert a été vu en direct par 45 millions de personnes. Il a permis de récolter environ 20 millions de dollars. Étant une technologie mondiale, le concert a réuni un public mondial, ce qui représente une grande opportunité pour les marques.
Dès lors, une autre figure fondamentale est celle des producteurs spécialisés d’expériences dans le métavers. Des producteurs capables de transformer virtuellement des concerts, des matchs de football, de grands événements, des fêtes ou des voyages.
13. Des architectes et des agents immobiliers.
Les acheteurs de terrains dans le métavers ont besoin d’architectes virtuels pour construire leurs projets sur ces terrains. Des entreprises proposent également des services de location, de gestion immobilière, de marketing, de développement de projets et de conseil. Les architectes virtuels sont des développeurs 3D qui doivent savoir construire des bâtiments et des jeux dans ces métavers.
Il y a une difficulté supplémentaire : chaque métavers a un éditeur virtuel différent. Il existe également une grande opportunité pour les agents immobiliers qui vous montrent les appartements physiques. Depuis le confort de leur maison, ils peuvent montrer des propriétés aux acheteurs potentiels de manière très réelle.
14. Les guides touristiques.
Actuellement, le tourisme est l’une des plus grandes industries au monde. Il est logique que le métavers ait tout autant à explorer. Les guides touristiques de métavers seront à votre service lorsque vous entrerez dans métavers pour la première fois. Ils auront une connaissance approfondie de ce nouveau monde, tout comme les guides touristiques d’aujourd’hui. De plus, ils vous aideront à naviguer dans ce nouveau monde passionnant et à trouver ce que vous cherchez.
15. Des professionnels des services administratifs généraux.
Le monde réel ne cessera pas d’exister. Ainsi, les professionnels des opérations et des services administratifs généraux seront des profils recherchés dans le métavers. Ce sera sous la forme d’agents de soutien aux entreprises, de chefs de projet, de planificateurs d’affaires, d’analystes de sécurité et de données. Meta et d’autres entreprises rechercheront des personnes se consacrant à la réalisation de ces activités exclusivement dans le métavers.
Conclusion.
De la liberté de pouvoir travailler à partir de différents endroits, en quittant les bureaux en personne dans le passé, en passant par la transformation complète de l’expérience de transformation de notre environnement de travail du physique au virtuel, il est prévu que le métavers transformera amplement l’avenir du travail.
Avec l’avènement des technologies de réalité virtuelle et augmentée étendue à un usage plus général, les métiers du numérique prennent une nouvelle perspective. Des normes et des protocoles partagés qui rassemblent des mondes virtuels disparates et des réalités augmentées dans un seul métavers ouvert pourraient aider les gens à collaborer et à optimiser leurs efforts.
Vous pouvez consulter toutes les professions en demande pour le travail dans le métavers directement à partir du portail d’emploi axé sur le métavers de Facebook.
Article repéré depuis Réalité-virtuelle.com
Logo CDCP rond

Créateur de valeur par le Digital Learning.

Centre pour le Développement des Compétences Professionnelles (CDCP Digital Learning), créé depuis 2006, agence de Digital Learning sur-mesure. Nous accompagnons les institutions (entreprises, PME, universités, centres de formation, …) dans la conception et la digitalisation de leurs contenus de formation.

Poursuivez votre lecture.

Vous avez un projet?

Vous voulez faire évoluer votre stratégie d’apprentissage digitale,
vos espaces pédagogiques numériques, vos contenus ?
Informez-vous, formez-vous, nos experts sont là pour vous accompagner.