Le "Storydoing" au cœur de la révolution digitale.

Il était une fois le storytelling. Une méthode de communication unique, apparue au pays de l’Oncle Sam il y a bientôt 30 ans. Le storytelling a longtemps été considéré comme l’un des outils les plus importants pour présenter le message d’une entreprise, d’un produit ou d’une offre au client. Avec la narration, les émotions des clients pourraient être abordées de manière fiable et des associations inconscientes pourraient être générées. D’un point de vue psychologique aussi, il y a plus de chances de stocker des histoires dans le cerveau qu’un simple message publicitaire.
En ce sens, le storydoing entre désormais en scène. S’agit-il d’un concurrent de la narration ou d’un développement ultérieur de l’outil à succès ? Ci-dessous, nous expliquons les détails.
Storydoing : une évolution du Storytelling.
En fait, le terme storydoing existe depuis longtemps et est courant depuis 2013. Le storydoing décrit l’approche non seulement de raconter une histoire, mais aussi de donner au public la possibilité d’y participer et de faire partie de l’histoire.
Le storydoing pousse encore plus loin cette logique. Il parie sur l’immédiateté, la spontanéité du contenu. Et sur la proximité psychoaffective très forte dénuée de tout sous-entendu transactionnel, et donc commercial.
Dans l’esprit de ce marketing par storydoing, mieux valent mille petits récits courts faits par des clients qu’un gros marketing fondé sur un storytelling expert.
Storytelling vs Storydoing ?
Le storydoing et le storytelling sont très similaires et suivent une approche similaire : des histoires pour transmettre un message central et des émotions. Cependant, les deux options diffèrent déjà dans leurs caractéristiques de base. Le storytelling est basé sur les valeurs fondamentales d’une entreprise et sa base pour l’activité économique, mais le storytelling peut également être utilisé pour des campagnes individuelles.
Le storydoing est également utilisé dans les campagnes , mais il n’est pas uniquement basé sur des objectifs monétaires ou sur le “pourquoi” de l’entreprise. Storydoing veut encourager les clients et les fans d’une marque à s’impliquer et à les impliquer dans des sujets plus larges et socialement pertinents.
Un grand avantage de la création d’histoires est que le contenu généré par l’utilisateur est créé et que le marketing de bouche à oreille est piloté en même temps. La commercialisation s’effectue donc en parallèle à différents niveaux.
Cela renforce le processus d’apprentissage du contenu de l’histoire. Parce que répéter par soi-même ce que l’on vient d’apprendre est encore plus efficace que d’entendre et de voir des histoires.
La structure d’une image ennemie offre également un trait distinctif important. Bien que la narration ne nécessite pas qu’un ennemi raconte une histoire, pour la narration, cela fait partie intégrante de l’exécution.
Quels sont les avantages du Storydoing ?
Cette stratégie de marketing profite aux entreprises de plusieurs façons, par exemple :
  • Lorsqu’une relation aussi étroite est établie avec les consommateurs, ceux-ci deviennent les ambassadeurs de votre entreprise et, en plus de la promouvoir, ils la défendront. Ils seront donc des clients fidèles. Une communauté autour de votre marque va se créer.
  • Cette stratégie permet d’atteindre un meilleur positionnement dans l’esprit du consommateur. En créant des expériences positives, les utilisateurs auront une perception positive de la marque, ce qui engendrera une augmentation probable des ventes. En mettant le client au cœur de l’action, vous allez lui faire garder le souvenir de votre entreprise.
  • Elle renforce la réputation et la crédibilité de la marque en tant que marque digne de confiance. Les consommateurs croient davantage à ce que les autres clients leur disent.
  • Votre marque va augmenter sa notoriété. Ceux qui ont vécu l’expérience partageront sur les réseaux sociaux des photos, des vidéos, des commentaires, qui rendront votre action virale.
  • Les budgets marketing sont moins élevés que pour d’autres stratégies comme la publicité. Les coûts sont inférieurs car ce sont les utilisateurs qui créent les histoires et les diffusent sur les réseaux sociaux par exemple.
  • Les influenceurs vont vous aider à réaliser vos objectifs. Un influenceur est une personne bénéficiant d’une audience plus ou moins large et qui est capable, en donnant son avis, d’avoir un impact sur celui de sa communauté. Si un influenceur vit une expérience positive avec votre marque, elle en fera profiter sa communauté et vous allez gagner en notoriété et en visibilité. Ce marketing d’influence ne cesse de croître depuis quelques années et prend de plus en plus de place dans les entreprises. Il permet de communiquer auprès d’une cible bien précise et d’établir une relation de confiance solide. L’influenceur va créer du contenu lui-même que vous pourrez repartager directement sur vos propres réseaux. Ainsi, vous gagnerez du temps et vous aurez un contenu différenciant et original. Pour en savoir plus sur la notion d’influenceur et vous lancer dans le marketing d’influence, rendez-vous ici.
Comment faire du storydoing ?
La première étape est de définir son histoire, c’est-à-dire les moments clés pour l’entreprise, la culture et les valeurs. Une fois que votre storytelling est en place, le storydoing peut commencer :
Etape 1 : Définir les objectifs de l’expérience.
Puisque l’histoire de votre marque est maintenant bien connue de vos clients, vous devez désormais définir les objectifs et l’expérience que vous voulez qu’ils vivent grâce à vous. Pensez à bien mettre le client en tant qu’acteur principal, votre marque doit être en arrière plan. Transmettez les valeurs et les objectifs de votre entreprise avec transparence et authenticité. L’objectif du storydoing est de créer un lien avec les clients, ce qui passe par la sincérité et la crédibilité.
Etape 2 : Faire bénéficier de l’expérience à votre cible.
Mettez en place des actions concrètes qui vont permettre aux consommateurs de profiter et de participer à l’expérience. Ce sont les clients qui créent les histoires et les vivent en premier lieu. N’oubliez pas que le lien entre votre marque et les consommateurs n’est pas créé par la vente de biens ou services, mais par les émotions. Le but du storydoing est de créer de l’émotion avant tout.
Etape 3 : Relayer la réussite de l’expérience client.
Une fois que vos clients auront vécu une expérience positive avec votre marque et qu’ils en parleront, relayez leur satisfaction pour montrer la réussite de votre storydoing. Utilisez les médias pour accroître la visibilité de l’action. Les expériences, si elles sont partagées et commentées sur les réseaux sociaux, augmenteront la portée de votre marque. L’interaction en temps réel sur les réseaux va également permettre l’engagement. N’oubliez pas que plus vous fournirez d’outils à vos clients pour partager leur ressenti, plus votre stratégie fonctionnera.

Le storydoing peut suivre 5 types de stratégies :

  1. Informationnelle, cette stratégie est orientée sur les aspects pratiques de la marque employeur (organisation du travail, style de management, politique de rémunération…). Cela peut être votre site carrière par exemple ;
  2. Emotionnelle, elle se base principalement sur les émotions vécues et ressenties par la cible ;
  3. Immersive, elle encourage la cible à interagir avec du contenu. Un exemple bien connu au niveau de l’immersion candidat dans l’univers d’une entreprise est le site GoPlaces de Heineken ;
  4. Expérientielle, son objectif est d’inviter son audience à entrer dans un univers, qu’il soit réel ou imaginaire. Ce fut le choix que fit L’Oréal avec son jeu Reveal ;
  5. Engagée, l’entreprise est active et agit pour des causes qui lui tiennent à coeur. Le Groupe L’Occitane, par exemple, met tout en oeuvre pour respecter l’environnement en utilisant un maximum de produits naturels dans ses produits et en réduisant l’utilisation de plastique.
Storydoing – Exemple pratique.
Samsung a utilisé la narration pour attirer l’attention sur la situation dangereuse sur la route lorsqu’un conducteur veut dépasser un camion mais ne sait pas s’il peut dépasser sans mettre en danger la vie humaine. Avec cette promotion, Samsung a présenté le Samsung Safety Truck : un camion avec quatre grands écrans Samsung qui montrent la vue du conducteur du camion, permettant aux automobilistes de dépasser en toute sécurité.
Le mot de la fin.
Le storydoing offre de nombreux avantages au niveau marketing. En principe, la mise en œuvre nécessite une stratégie à long terme et stratégique, car après tout, ce type de publicité repose sur plus que les actions de base de l’entreprise. L’histoire du storydoing doit traverser toute l’entreprise pour être authentique et réussie. Le principe général du storydoing est de capter les gens émotionnellement et, au mieux, de les encourager à participer. Storydoing n’a rempli sa tâche principale que si cela réussit.
Logo CDCP rond

Créateur de valeur par le Digital Learning.

Centre pour le Développement des Compétences Professionnelles (CDCP Digital Learning), créé depuis 2006, agence de Digital Learning sur-mesure. Nous accompagnons les institutions (entreprises, PME, universités, centres de formation, …) dans la conception et la digitalisation de leurs contenus de formation.

Poursuivez votre lecture.

Vous avez un projet?

Vous voulez faire évoluer votre stratégie d’apprentissage digitale,
vos espaces pédagogiques numériques, vos contenus ?
Informez-vous, formez-vous, nos experts sont là pour vous accompagner.