Calculez votre D2LA pour savoir où vous en êtes avec le digital learning

On observe depuis plusieurs années une progression constante de l’intégration du digital learning dans les offres de formation. Malgré tout, toutes les structures n’en sont pas au même stade ou à la même phase de maturité.
Devenir une entreprise apprenante et digitaliser la formation demandent de transformer les manières de piloter, concevoir, animer et déployer la formation. Au-delà des outils à acquérir, ce sont avant tout les équipes qu’il faut accompagner en mettant en place une vraie stratégie de conduite du changement.
ISTF a bâti une méthodologie factuelle, simple et rapide, baptisée D2LA – Digital Learning level Adoption – disponible en téléchargement gratuit en fin d’article. Son objectif est de calculer le taux d’adhésion au digital learning de tous les niveaux de l’entreprise. Une véritable cartographie peut ainsi être réalisée, permettant de préconiser et mettre en place des actions au plus près des besoins des parties prenantes du projet pour les engager.

L’échelle de maturité d’adoption du digital learning

ISTF a détecté 5 phases standards par lesquelles passent la majorité des structures. Attention, ces 5 grandes phases ne sont pas les étapes à suivre ! Certaines organisations se positionnent sur la phase 1 puis la phase 3, et l’idéal est bien sûr de se positionner directement sur la dernière phase.
L’échelle de maturité:
  • Phase 0 : La réticence
  • Phase 1 : L’expérimentation
  • Phase 2 : La substitution, c’est-à-dire délivrer des contenus et viser des économies
  • Phase 3 : L’amélioration, c’est-à-dire diversifier ses modalités pédagogiques
  • Phase 4 : L’efficacité et la réactivité business

Comment calculer l’D2LA ?

Pour être totalement pertinent, l’D2LA doit être calculé au regard de 3 populations de l’entreprise:
  1. les formateurs,
  2. le (top) management
  3. et les apprenants.
La méthodologie est simple. Il s’agit de positionner où se situe chacune de ces 3 populations sur l’échelle de maturité. Il va donc falloir recueillir l’avis des collaborateurs concernés. Pour y arriver aisément, nous avons conçu un sondage qu’il suffira de déployer vers ces 3 cibles. Chaque collaborateur devra répondre à 1 seule question (ce qui permettra un déploiement simple et rapide) :
Les propositions de réponses dépendent quant à elle de chacune des cibles et permettent d’être réellement opérationnelles pour chaque métier. Vous l’aurez compris, 5 réponses sont proposées à chaque fois et chaque réponse correspond à un nombre de points (de 0 à 4).
A l’issue de votre sondage, il ne vous restera plus qu’à réaliser un diagramme à 3 branches reprenant le score moyen pour chaque profil. Vous serez alors en possession d’une véritable cartographie du niveau d’adoption de digital learning de votre entreprise.

Comment lire les résultats de l’D2LA ?

Plus votre courbe est éloignée du centre du diagramme, plus votre capacité et votre maturité sont fortes en termes de digital learning. Vous avez le terreau pour fertiliser le digital learning. Les mentalités sont là, vos équipes, vos apprenants, votre management sont prêts à vous suivre dans la digitalisation de vos formations.
Plus votre courbe est près du centre du diagramme et plus vos équipes vont avoir besoin d’être accompagnées. Vous avez un besoin fort de conduire ce changement auprès de vos équipes.

Les moyens d’agir

Maintenant que vous connaissez votre D2LA, il va falloir agir auprès de ces 3 mêmes cibles pour réussir le défi de l’adoption du digital learning :
  • Au niveau des formateurs. On forme, on rassure. Le premier frein chez les formateurs, c’est la crainte de perdre leurs missions et la peur de nouvelles compétences à acquérir. Or, plus on met le digital au cœur de la formation, plus le formateur est au cœur de la formation. C’est ce que l’on constate au quotidien chez ISTF.
  • Au niveau de la hiérarchie. On communique, on explique et on démontre. Le digital learning n’est ni un enjeu de modernité, ni un enjeu pédagogique, mais un enjeu d’efficacité business. Le digital permet de raccourcir le temps de la montée en compétences des équipes, un véritable enjeu de l’entreprise pour suivre le rythme imposé par le business.
  • Au niveau des apprenants. On communique, on accompagne à changer leurs manières d’apprendre. Pour y arriver, il faut mettre de la pédagogie dans la communication pour expliquer les bénéfices qu’ils vont tirer du digital learning et intégrer du tutorat aux formations digitales proposées pour les engager.

Pour conclure

Nous sommes persuadés que pour réussir l’intégration du digital learning dans l’entreprise, il est indispensable de bâtir de solides fondations. Prendre le temps du diagnostic est indispensable pour savoir où aller. La méthodologie D2LA conçue par ISTF peut vous aider à réaliser ce bilan.
Article repéré depuis ISTF Formation

A propos de
CDCP Digital Learning

Architecte de vos dispositifs
Digital Learning

Centre pour le Développement des Compétences Professionnelles (CDCP Digital Learning) concepteur de formations Digital Learning et spécialiste en innovation pédagogique pour les institutions (entreprises, universités, associations, établissements scolaires, …) et les organismes de formation.
Grâce au digital et les possibilités qu’il nous donne en terme de partage d’information, de méthode d’apprentissage et de co-construction et à nos capacités à proposer des pédagogies adaptées, nous développons des techniques digitales qui nous positionnent aujourd’hui comme l’interlocuteur expert pour accompagner, conseiller, produire les contenus digitaux et rationaliser les conduites de projets digitaux au service des ressources humaines et des fonctions opérationnelles de l’entreprise.

Construisons ensemble vos projets
Digital Learning!

Vous voulez faire évoluer votre stratégie d’apprentissage digitale, vos espaces pédagogiques numériques, vos contenus ?
Informez-vous, formez-vous, nos experts de l’ingénierie pédagogique sont là pour vous accompagner.
Shares
DEMOS & TESTS